Une traversée du temps (album)

by Jean Perron

supported by
/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

      $10 CAD  or more

     

1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
03:45
9.
04:55
10.
11.
05:25
12.
05:40

about

UNE TRAVERSÉE DU TEMPS

Poète, chanteur, homme-orchestre, photographe, peintre, peut-être? Pas mal tout ça, à ma façon. L'album « Une traversée du temps », mis en ligne en décembre 2015, est une fusion du projet de création et d’autoédition de musique instrumentale « Orchestre fugitif » et de mon travail de composition de pièces auxquelles j’ajoute des textes tantôt parlés, tantôt chantés. En alternance, six des douze pièces de l’album sont instrumentales et les six autres contiennent des paroles.

Au pays des merveilles (instrumental)
Comme si tu étais là (poème)
La ballade infinie (instrumental)
Les chercheurs d’or (poème)
Une traversée du temps (instrumental)
Qu’est-ce qu’on peut (chanson, texte : saint-denys Garneau)
Le bleu des jours (instrumental)
Volutes (poème et chanson)
S’élancer (instrumental)
Entrer dans ta lumière (chanson)
Lampe (instrumental)
Enfin temps (chanson)

GENRE MUSICAL

C’est une musique d’un style personnel et éclectique, rythmée, mais sans batterie ni contrebasse, et axée sur la mélodie.

CONCEPTION DE L’ALBUM

Je l'ai entièrement créé moi-même en numérique, y compris les photos. Je joue tous les instruments, principalement des guitares, mais aussi du piano, de l’orgue, du glockenspiel, du djembe et du mélodica.

Mon approche de la musique s’apparente à celle d’un peintre qui crée une toile. Les sons, les notes, les rythmes et les mélodies deviennent des couleurs, des formes, des motifs et des lignes. J’enregistre les instruments un à la fois directement dans mon ordinateur à partir d’un micro muni d’un câble USB en me servant d’un logiciel de mixage, selon la méthode appelée « overdub », c’est-à-dire que je superpose les pistes. Les arrangements et le mixage font aussi partie du travail de création.

ÉCOUTE GRATUITE (L’ALBUM AU COMPLET OU UN TITRE À LA FOIS)

On peut écouter l’album « Une traversée du temps » au complet en continu en cliquant sur le premier titre. On peut aussi cliquer séparément sur chaque titre et ainsi voir la photo qui l'accompagne, découvrir quels instruments j’ai utilisés et lire les paroles quand il y en a.

L'écoute est entièrement gratuite, mais le téléchargement de l'album au complet coûte la modique somme de 10 $. Si on ne veut pas télécharger l'album au complet, il est aussi possible de se procurer des titres individuels pour seulement 1 $ chacun.

POUR EN SAVOIR PLUS

Pour découvrir mes diverses activités de création, en musique, mais aussi en littérature et en vidéo, je vous invite à visiter mon portail jeanperron.blogspot.com.

credits

released December 12, 2015

tags

license

all rights reserved

about

Jean Perron Québec

Le plaisir de composer, de jouer et d'enregistrer en toute liberté, pour la beauté de la musique.

The pleasure to compose, to play and to record freely, for the beauty of music.

contact / help

Contact Jean Perron

Streaming and
Download help

Track Name: Comme si tu étais là
COMME SI TU ÉTAIS LÀ

le jour se lève
le ciel se crève
les toits grelottent dans la fumée
j’attends ce moment précis
où par la fenêtre je verrai
la cheminée souffler le soleil

klaxons factions
hordes de discorde
enfants qui vieillissent sans grandir
je marche au fil des saisons
quand la vie perd ses repères
dans les vapeurs du matin

midi descendre
midi de cendres
dans la bouche un goût de solitude
je cherche par tous les temps
comment refaire mes traces
pour me rendre quelque part

des tours aux fenêtres fatiguées
pendant que s’éparpillent les phares
c’est l’heure qui accouche du soir
je me demande pourquoi
tous ces soirs n’ont pas de nom

au hasard des cordes sous mes doigts
une autre composition est née
j’ai pensé qu’elle te ferait du bien
je la joue avec mon cœur
comme si tu étais là
Track Name: Les chercheurs d'or
LES CHERCHEURS D’OR

nous cherchons des mots capables de nous faire vivre
au-delà des revenus
revenants de nos sources les plus vives
nous sommes en quête de phrases
investies du pouvoir de nous rendre forts
de traverser le temps sans couler à pic

nous cherchons des formules
gagnantes
magiques
des libellés qui nous donneraient des ailes
jusqu’à nous remettre en orbite
autour d’un soleil intérieur
que nous avons perdu de vue
dépassés par la splendeur
enfermés dans un bonheur générique
et les labyrinthes du reniement de soi

nous sommes à la recherche de vérités
à prendre comme des vitamines

nous demandons aux mots de nous venir en aide
de nous donner
une raison d’être
et de continuer à vivre

nous implorons les mots
de nous remettre un peu
ce qui nous est arraché

un pont s’illumine sous les doigts de la nuit
et demain est déjà cousu de fil d’or

parfois écouter passer l’instant sur l’horloge
et entendre la vague d’énergie du monde
retrouver l’espace infini au gré des pas
la douceur du grand vent des soirs de fin d’été

la douceur du grand vent des soirs de fin d’été
sur une plage de temps
que la pleine lune éclaire

nous sommes
des chercheurs d’or
Track Name: Qu'est-ce qu'on peut
QU’EST-CE QU’ON PEUT

Qu’est-ce qu’on peut pour notre ami
au loin là-bas
à longueur de notre bras

Qu’est-ce qu’on peut pour notre ami
Qui souffre une douleur infinie

Qu’est-ce qu’on peut pour notre cœur
Qui se tourmente et se lamente

Qu’est-ce qu’on peut pour notre cœur
Qui nous quitte en voyage tout seul

Que l’on regarde d’où l’on est
Comme un enfant qui part en mer

De sur la falaise où l’on est
Comme un enfant qu’un vaisseau prend

Comme un bateau que prend la mer
Pour un voyage au bout du vent

Pour un voyage en plein soleil
Mais la mer sonne déjà sourd

Et le ressac s’abat plus lourd
Et le voyage est à l’orage

Et lorsque toute la mer tonne
Et que le vent se lamente aux cordages

Le vaisseau n’est plus qu’une plainte
Et l’enfant n’est plus qu’un tourment

Et de la falaise où l’on est
Notre regard est sur la mer

Et nos bras sont à nos côtés
Comme des rames inutiles

Nos regards souffrent sur la mer
Comme de grandes mains de pitié

Deux pauvres mains qui ne font rien
Qui savent tout et ne peuvent rien

Qu’est-ce qu’on peut pour notre cœur
Enfant en voyage tout seul
Que la mer à nos yeux déchira.
Track Name: Volutes
VOLUTES

des volutes de nuages blancs
entre les branches vêtues de neige neuve
sur un fond bleu rêve éveillé
des coulées de soleil en gouttes d’étoiles

à quelques jours du printemps
l’hiver vieillit en beauté
la nuit a repeint les lieux familiers
mes pas se glissent dans le temps qui passe

avec quoi avec qui
suis-je en communion
quand je fais du décor l’action
pour me retrouver vivant
dans tout ce qui reste
inachevé

le courant chemine sous les glaces tenaces
comme je cède à l’émerveillement
malgré moi malgré vous malgré tout
aujourd’hui j’aime encore la vie
Track Name: Entrer dans ta lumière
ENTRER DANS TA LUMIÈRE

sur les branches
apparaissent
les nouvelles feuilles
je souris
au soleil
à tout ce qui vit

c'est comme si tu chantais
dans mon cœur à l'infini
au-delà des problèmes
et tu chantes et tu danses
et moi j'aimerais bien
entrer dans ta lumière

les enfants
et les chats
ne sont plus les mêmes
sur la rue
où j'ai vu
grandir et mourir

la vie est un éclat
de lumière dans la nuit
les lueurs des lucioles
mais tu chantes et tu danses
et moi j'aimerais bien
entrer dans ta lumière

de l’été
à l’automne
de plus en plus tôt
une lampe
quelque part
allume ta fenêtre

et je marche toujours
le vent soulève mes pas
vers un lieu inconnu
où tu chantes et tu danses
et où j’aimerais bien
entrer dans ta lumière

et ces mots que je chante
bientôt ne seront plus
que traces dans la neige
il faudra faire encore
le tour des saisons
tant de jours et de nuits
Track Name: Enfin temps
ENFIN TEMPS

« le travail n'est pas liberté
le travail est dans la liberté » (Claude Gauvreau)

course folle
pour l’argent
jeté aux quatre vents
la vie brûle
le monde se noie
est-ce qu’il reste du temps

pour retrouver le chemin
des étoiles dans les yeux
des mains libres sur la courbe des jours
quand sera-t-il enfin temps

dans les régions
du cerveau
quand fera-t-il enfin beau
le décor change
côté jardin
les robots sautent du train

envie de respirer un air de fête
jamais l’instant qui passe ne revient
goûter au fruit de ces jours perdus
dire qu’il est enfin temps